homosexualité, chrétiens, inclusivité, catholique, protestant, gay, lesbienne, trans, transexuel, LGBT, bisexuel, bible, genre

Actualité

Publié le octobre 26th, 2019 | par Carrefour des Chrétiens Inclusifs

0

Homo-thérapies : conversion forcée

Ce (triste) sujet est d’actualité cet automne 2019 :

Le livre « Dieu est amour… »

Au début octobre, la sortie du livre de Jean-Loup Adenor et Tim de Rauglaudre : « Dieu est amour. Infiltrés parmi ceux qui veulent guérir les homosexuels ».

Pendant près de deux ans, Jean-Loup Adénor, journaliste pour France info, et Timothée de Rauglaudre, journaliste indépendant, ont enquêté sur les « thérapies de guérison » de l’homosexualité qui se développent en France. Si celles-ci viennent initialement des Etats-Unis – où elles sont connues sous le nom de « thérapies de conversion » – les deux auteurs ont découvert que certains groupes catholiques et évangéliques pratiquaient des sessions de ce type en France… (extrait des Inrockuptibles)

Puis, le 23 octobre :

La commission d’information de l’Assemblée Nationale (française)

Elle a réuni une table ronde avec 9 personnes dont notre présidente, Marina Zuccon. Retrouvez le compte-rendu sur notre site : http://chretiensinclusifs.org/pseudo-therapies-de-conversion-audition-a-lassemblee-nationale/

Et pour le 26 novembre :

Le film « Homothérapies : conversion forcée »

Voici un extrait de l’e-mail que nous a envoyé Bernard Nicolas :

Objet : Film sur ARTE


Bonjour,

Je suis le réalisateur d’un documentaire qui sera diffusé le 26 novembre sur Arte. Ce film est le résultat de 2 ans d’enquête dans 5 pays, dont la France, sur ceux qui veulent « guérir » les homosexuels. Nous essayons de sensibiliser le plus grand nombre à ce thème étant donné le danger que représentent les organisations cultuelles pratiquant ces pseudos thérapies.

Bien à vous,
Bernard Nicolas, Réalisateur.

Nous, au CCI, savons bien que ces homo-thérapies ne peuvent que provoquer des drames humains. Il faut tout faire pour
1. les interdire,
2. que les personnes LGBTI+ ne se laissent pas embarquer dans une aventure vouée au naufrage,
3.que les églises et autres mouvements reconnaissent que les attirances sexuels et les identités de genre ne sont nullement en opposition avec une majorité (qui ne supporterait pas la différence). Même si elles pensent le faire au nom du Dieu Tout Puissant qui n’a pas commandé à l’humain de faire de l’eugénisme.
Sacha Perzoff, membre du CA du CCI

Tags: , , , ,


A propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés

Revenir en haut ↑